Cybermag / A la une / Double casquette de guide et d’animateur pour les accompagnateurs de randonnée

Double casquette de guide et d’animateur pour les accompagnateurs de randonnée

Une formation unique en Suisse prépare les accompagnateurs en montagne aux nouveaux examens du Brevet fédéral

par Regula Eckert

A côté de la classique course en montagne, activité sportive de plein air très prisée en Suisse, une autre façon de marcher est en plein essor: randonner à la découverte du milieu naturel et du patrimoine culturel alpin. Artisans de cette évolution, les accompagnateurs de randonnée emmènent leurs clients entre vallées et rochers, pour observer une flore remarquable, repérer des traces d’animaux ou des particularités géologiques, visiter des vestiges historiques ou encore participer à la fabrication de produits du terroir, anecdotes et dégustations à l’appui.

 A l’école de la montagne

«Conduire et animer une randonnée ne s’improvise pas. L’accompagnement en montagne requiert des compétences et des connaissances étendues qu’on acquiert par une intense pratique du terrain et une formation spécifique», relève Nicolas Antille, ingénieur EPFZ en sciences naturelles, formateur d’adultes et actuel directeur de l’Ecole des accompagnateurs en montagne de Saint-Jean (VS).
L’école a été créée il y a une vingtaine d’années, sur le modèle français de la formation des accompagnateurs en moyenne montagne, dans une optique de promotion de la santé. L’établissement offre aujourd’hui un cursus, complet et unique en Suisse, à la conduite de randonnées, de trekkings itinérants et de courses hivernales en raquettes. La sécurité en montagne, l’environnement alpin (histoire, géographie, géologie, biologie), ainsi que l’animation et la gestion de groupe sont les points forts du programme. «La réussite de la randonnée dépend d’une préparation rigoureuse, confirme Benoît Gay-Crosier, guide de montagne, accompagnateur en montagne et formateur chargé des cours du module Orientation, Sécurité et Itinéraire. L’accompagnateur doit pouvoir se repérer à l’aide d’une carte ou d’indices naturels, évaluer les conditions météo, déterminer la stabilité du terrain et du manteau neigeux, apprécier la dynamique du groupe et porter secours en toutes circonstances.» La formation débouche sur un diplôme reconnu par l’Association suisse des accompagnateurs en montagne (ASAM). Le titre prépare dans la foulée les candidats aux nouveaux examens du brevet fédéral d’accompagnateur de randonnée (lire ci-dessous),  dont la première session se déroule cet automne. Les accompagnateurs en montagne exercent surtout à titre indépendant, souvent à temps partiel. Ils s’associent parfois entre eux ou se regroupent au sein de bureaux de guides. Les offices du tourisme et les parcs régionaux peuvent aussi être des sources d’emploi pour eux.

 Alpages à livre ouvert

 Récemment diplômée, Laeticia Bourquin, microbiologiste de formation, a troqué sa blouse de chercheuse contre un sac à dos et des jumelles: «La formation d’accompagnatrice en montagne m’a permis de relier mon profond intérêt pour l’étude du vivant, en particulier du monde végétal, à ma passion de la montagne». Animée par l’envie de transmettre ses connaissances et de partager une approche ludique et conviviale de la nature, Laeticia Bourquin a développé une belle gamme de randonnées tous publics: cueillette et cuisine de plantes sauvages comestibles, art en nature et totems, contes et légendes, ainsi que des semaines vertes et des animations nature pour les écoles. Durant ses courtes vacances, cette inconditionnelle de la montagne a testé un nouvel itinéraire en famille, à dos-d’âne, sur les traces d’une ancienne transhumance à travers les pâturages de la Vallée Verte, en Haute-Savoie (France).

Brevets fédéraux pour les professionnels de la montagne

La pratique professionnelle des activités en montagne est réglementée. Selon l’activité projetée et le degré de difficulté, un Brevet fédéral d’accompagnateur de randonnée ou de guide de montagne est nécessaire pour obtenir l’autorisation d’exercer. L’accompagnateur de randonnée peut emmener des clients de tous âges en montagne, selon des itinéraires à pied ou en raquettes à neige ne nécessitant pas de matériel technique pour progresser, assurant la sécurité et l’animation de la randonnée. Le guide de montagne, lui, évolue dans des espaces naturels non sécurisés, le plus souvent en haute montagne avec des équipements spécifiques pour avancer en milieu rocheux, traverser un glacier ou pratiquer la randonnée à ski hors-piste.

 Plus d’informations sur les formations

www.accompagnateurs.ch,

www.4000plus.ch

Double casquette de guide et d’animateur pour les accompagnateurs de randonnée