Cybermag / A la une / Les Centres de formation professionnelle ouvrent leurs portes… à distance

Les Centres de formation professionnelle ouvrent leurs portes… à distance

Les journées portes ouvertes se réinventent en proposant une immersion virtuelle de leur univers.

Dominique Panchard

Un début d’année civile sans portes ouvertes? Impensable. À une époque où les contacts se réduisent comme peau de chagrin, quelles sont les solutions imaginées par les Centres de formation professionnelle (CFP) pour répondre au besoin d’information et de rencontres? Frédéric Ottesen, directeur du CFP arts de Genève et de la conférence des directeurs des CFP genevois, répond à nos questions.

Interview.

Pourquoi les portes ouvertes  sont-elles incontournables?  Pour les jeunes encore indécis quant à leur orientation future, les journées portes ouvertes sont une occasion unique de percevoir l’atmosphère d’un établissement, en visitant les salles de classe, les ateliers, etc. Et surtout, d’avoir la possibilité de dialoguer avec les élèves en formation et de poser des questions directement aux enseignants. Pour les CFP, ces journées permettent aussi d’expliquer la formation professionnelle aux parents et de répondre à leurs interrogations, notamment à propos des procédures d’admission, des débouchés professionnels ou de la poursuited’études à un niveau supérieur. La dimension relationnelle en est la grande plus-value. Et c’est précisément ce que nous avons cherché à préserver avec les formules mises en place cette année.D’autres solutions 100% virtuelles?  L’intégralité des prestations est proposée à distance sous forme de séances d’information par visioconférence permettant une interactivité avec les participants. Divers vidéoclips, proposant des visites virtuelles des lieux de formation, des présentations des métiers, de formations, etc., seront également mis en ligne. La plupart de ces clips ont été réalisés avec la participation d’apprentis en formation, afin de rapprocher au maximum les participants de l’expérience réelle. La plupart des CFP organisaient leurs portes ouvertes sur deux jours, le vendredi étant dévolu aux élèves du Cycle d’orientation, et le samedi étant ouvert au public. Une trame conservée cette année, avec le 29 janvier réservé aux classes, et des journées dédiées au public qui s’échelonnent du 23 janvier au 5 février (ndlr: lire aussi ci-contre).Quel conseil donner aux jeunes décontenancés par la situation actuelle?  Tout d’abord, de ne pas se décourager. S’ils s’intéressent à un métier pour lequel une formation à plein temps existe, qu’ils n’hésitent pas à consulter le site internet du CFP qui les concerne. Toutes les informations y figurent. S’ils ne trouvent pas réponse à leurs interrogations, il existe toujours une possibilité de contact sous forme d’une adresse mail ou d’un numéro de téléphone.Et pour les formations duales?  Les informations figurent aussi sur les sites des CFP, mais l’admission passera obligatoirement par la signature d’un contrat d’apprentissage. Ce processus ne s’arrête pas à cause de la pandémie même si des aménagements sont prévus par les entreprises formatrices. Les recrutements en direct reprennent en visioconférence dès le 27 janvier sur la plateforme «Trouve ta place d’apprentissage» (https://trouve-taplace.cdm-ge.ch/).

Tour d’horizon des prestations virtuelles des CFP

Arts  23 janvier, présentations par les élèves et les enseignants des huit métiers CFC, la passerelle propédeutique art & design et l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration. Échanges en direct. 
Commerce  Vidéoclip présentant les différents types de formations plein temps ou duales, avec ou sans maturité professionnelle. En complément, une messagerie hotline répond aux questions concernant les procédures d’inscription.
Construction  30 janvier, vidéoclips présentant les métiers du bois, de la conception et de la planification, de l’électricité, de la métallurgie du bâtiment, du gros et du second oeuvre. Visioconférences pour des échanges en direct avec les doyens des filières.
Nature et environnement  2 février à 19 h, visioconférence avec vidéoclips mettant en exergue les cinq métiers de l’horticulture, celui de fleuriste et la possibilité d’intégrer l’internat, suivis d’un moment d’échange avec les participants.
Santé et social  Visioconférences pour chaque filière de formation de 18 h à 19 h, durant la semaine du 1er au 5 février. Découverte des formations initiales et questions en live aux enseignants. Des capsules vidéo permettront de découvrir les salles de pratique, salles de simulation d’urgence, laboratoires ou cliniques.
Services et hôiotellerierestauration  30 janvier, vidéos et séances virtuelles interactives pour les formations professionnelles duales dans les secteurs: service, cuisine, boulangerie, logistique, intendance et coiffure.
Technique  30 janvier, visioconférences avec visites des ateliers dans les écoles d’informatique, d’électronique, des métiers de l’automobile, de la mécatronique industrielle et de l’horlogerie. Plus de 20 métiers à découvrir et échanges en direct avec les apprentis. 
Tous les liens et informations sur www.ge.ch/inscriptionenseignement-secondaire-ii/formations-enseignementsecondaire-ii-tertiaire-b.

Les Centres de formation professionnelle ouvrent leurs portes… à distance