Cybermag / A la une / Métiers santé-social en «strips»

Métiers santé-social en «strips»

Des étudiants de l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration collaborent avec l’OrTra santé-social Genève pour produire un album et une exposition.

Matine Andrey

Loin de leur univers coutumier, quinze étudiants de l’École de bande dessinée et d’illustration (ESBDi, la seule du genre en Suisse) de Genève ont suivi un professionnel de la santé ou du social durant une journée pour témoigner de ses gestes et de ses compétences. De ces vécus sont nés des récits graphiques sous forme de BD reportages de trois pages, souvent intenses, sensibles ou drôles.

Un regard d’aujourd’hui

Pour leur deuxième collaboration, l’ESBDi et l’OrTra santé-social Genève ont misé sur le regard personnel des étudiants. «Cet album n’est pas juste une présentation d’un métier du social ou de la santé en bande dessinée, c’est aussi le point de vue d’un jeune d’aujourd’hui sur une profession», explique Tom Tirabosco, qui a chapeauté ce mandat avec Isabelle Pralong, sa collègue de l’ESBDi. Yanik Marguerat, chargé de communication à l’OrTra santé-social Genève, partage cette vision: «L’enjeu était d’avoir un autre regard sur des professions parfois méconnues et d’en parler de manière différente. Nous avons fait confiance aux jeunes pour qu’ils transcrivent leurs émotions.»

Un gros travail de relecture a de plus été effectué pour que les définitions et les images soient fidèles à la pratique et aux gestes de chaque métier. La qualité du travail des BD reporters est avérée: «Nous sommes bluffés par le résultat», salue Yanik Marguerat. «Ces pages sont variées et pleines d’humour, et l’ensemble a une belle tenue, ajoute Tom Tirabosco. Ce sont certainement les meilleures que nos étudiants ont produites à ce jour.» À noter que les trois récits les
plus originaux seront d’ailleurs récompensés par l’Association des médecins du canton de Genève.

Un bon «deal»

«De manière générale, nous favorisons le travail avec les écoles professionnelles pour créer des synergies intéressantes», poursuit Yanik Marguerat. Le mandat se révèle donc un excellent moyen d’action dans la formation professionnelle et la promotion des métiers santé-social puisque cet album sera distribué dans les écoles et aux personnes impliquées dans la formation et l’orientation. Pour les étudiants, les bénéfices sont probants: «Cet exercice les a fait progresser en narration et dans leur capacité à répondre à un mandat professionnel avec des contraintes précises, constate Tom Tirabosco. En même temps, c’est un peu la commande idéale, car ils ont pu aussi exprimer leur sensibilité et utiliser le «je» dans la narration tout en conservant leur style de dessin.» C’est le 13 octobre, en présence des conseillers d’État Anne Emery-Torracinta et Mauro Poggia, que sera lancée la BD «Prendre soin – quinze immersions dans les métiers de la santé et du social» à l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) à Genève. Une exposition ouverte au grand public débutera à la même date jusqu’au 27 octobre sur la plaine de Plainpalais, Genève.

Métiers santé-social en «strips»