Cybermag / Dossiers / Nouveaux murs pour les métiers du bâtiment

Nouveaux murs pour les métiers du bâtiment

Selon une étude menée en 2011 par le DFE (Département fédéral de l’économie), la pénurie de personnel qualifié doit être combattue, notamment par le biais de mesures de qualification. Dans le secteur du bâtiment, le manque de cadres à moyen terme aura ainsi contraint les associations professionnelles à innover en matière de formation. «L’idée que les entreprises et les patrons devaient s’investir personnellement dans la formation et la relève des cadres a grandi à la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Elle s’est ensuite étendue à l’ensemble des métiers du bâtiment», explique Gérard Bottazzoli, directeur du Département de la formation professionnelle à la SSE, section de Genève. Écrin de cet ambitieux projet, le Centre de formation du Pont-Rouge hébergera plusieurs associations professionnelles et accueillera chaque année, rien que pour le Gros oeuvre, plus de 800 personnes en formation continue.

Centre d’excellence

Réalisé par l’atelier d’architecture Brodbeck-Roulet, cet édifice de sept étages aux allures de navire futuriste se veut une vitrine originale des métiers du bâtiment, avec notamment un espace d’exposition permanente, un centre de documentation et la possibilité pour tous les publics d’approcher matériaux et outils et de rencontrer sur place des professionnels et des jeunes en formation. Un parcours de sécurité permettra aux apprentis et aux travailleurs de s’initier aux dangers des équipements présents sur un chantier, électriques, toxiques, etc. Cette réalisation, soutenue par les fournisseurs de la construction, la SUVA et l’AI, répond à la Loi fédérale sur l’assurance-accident (LAA) qui impose à l’employeur de former ses employés en matière de sécurité. «L’idée est de revisiter l’entier du concept pédagogique. La personne acquiert une compétence qui peut être mise en œuvre dans une situation donnée avec tous les outils à disposition, se réjouit Gérard Bottazzoli. Le bâtiment du Pont-Rouge vient compléter l’offre mation professionnelle construction à Ternier (CFPC) et offrir des moyens supplémentaires aux cours interentreprises dispensés sur les deux sites. Des filières initiales aux formations de cadres, les opportunités de développement bénéficieront ainsi d’une visibilité inédite.» Des dispositifs de soutien aux apprentis et une offre de formations modulaires pour les travailleurs et les demandeurs d’emploi renforceront la cohérence de ce nouveau concept. Gérard Bottazzoli est convaincu «qu’il faut absolument se préoccuper de la formation sur le terrain dès le début de l’apprentissage pour que les personnes restent et évoluent dans le domaine de la construction.»

 Au sommet du bâtiment

A force de volonté et de travail, Antonio José Dias Amorim, aujourd’hui contremaître chez Implenia, incarne à lui seul toutes les opportunités de progression dans le domaine du Gros oeuvre. Arrivé du Portugal à Genève à l’âge de 26 ans, il est d’abord embauché comme simple manoeuvre, malgré un diplôme de dessinateur mécanique. Après deux ans, il obtient, grâce à l’article 32 par VAE, son CFC de maçon, avec les meilleures notes du canton. Non content de ce succès, il paye de sa poche des études pour décrocher le brevet de chef d’équipe. «J’ai commencé ici au bas de l’échelle, mais j’ai les capacités pour avancer», martèle Antonio José. Cinq ans plus tard, il peut se targuer du titre du meilleur contremaître de Suisse romande. «J’aime relever les défis, accomplir le travail dans les délais ou même plus vite, toujours faire mieux», assène le contremaître qui espère insuffler aux plus jeunes un peu de son envergure.

AGENDA

Mercredi 25 avril: Zoom sur les métiers du Gros oeuvre: aide maçon AFP, maçon CFC et constructeur de route CFC. A 10h, présentation des métiers. De 11 h à 12 h, possibilité de finaliser son dossier de candidature avec l’aide d’un coach. De 12 h à 14 h, visite de la halle de maçonnerie au CFPC. Transport et repas offerts. Dès 14 h, visite d’un chantier et rencontre avec des patrons pour un recrutement en direct. Entrée libre.

Plus d’infos sur les événements de la CdMF sur www.citedesmetiers.ch/geneve et sur la nouvelle appli webmobile http://citedesmetiers-geneve.mobi , rubrique «Agenda».

Nouveaux murs pour les métiers du bâtiment