Aller au contenu

Faire évoluer sa carrière
dans un monde en transition

L’espace Employabilité de cité-métiers.ch, l’expo proposera aux adultes des outils et des ateliers pour développer leur employabilité.

Pendant le Salon, l’État de Genève, l’Union des associations patronales genevoises (UAPG) et les partenaires de la formation proposeront un stand dédié à l’employabilité. Informations, ateliers et conférences alimenteront cet espace principalement destiné aux adultes. «L’objectif est de sensibiliser le public à la nécessité de développer son employabilité tout au long de son parcours professionnel, dans un contexte marqué par plusieurs transitions majeures : démographique, numérique et écologique», explique Nadia Ourrad, responsable du domaine employabilité, à l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) de Genève.

Boussole perturbée

La formation professionnelle et continue est mise au défi d’un monde qui va très vite. «Relever le défi, c’est lancer rapidement les formations idoines (sans passer par toutes les étapes habituelles de validation), même si le marché de l’emploi n’est pas encore mature. Passer d’un système de formation stable et parfait à un système plus agile où il faudra prendre des risques à former devient la réalité, approuve Sabrina Cohen Dumani, à la Fondation Nomads. Les scénarios du futur, mêmes flous, serviront d’assises à la formation afin que nos entreprises puissent embaucher, à terme, des professionnels compétents.»


Trouver du monde


«Notre canton a peu d’impact sur le climat mondial, mais nous sommes néanmoins responsables quant à sa transition énergétique: baisser les émissions de CO2, accroître la souveraineté énergétique et se préparer à résister aux effets du réchauffement climatique, déclare Christian Freudiger, chargé de
projet-formation professionnelle à l’Office cantonal de l’énergie. Nous aurons besoin de beaucoup de ressources, notamment humaines, pour atteindre les objectifs du Plan climat cantonal et du Plan directeur de l’énergie. Réduire la consommation des bâtiments, sortir des énergies fossiles, réutiliser les matériaux de construction, lutter contre les îlots de chaleur nécessitera l’engagement de milliers de professionnels
aux compétences nouvelles.» Dans la construction, les professionnels actifs vont évoluer dans leurs propres métiers (en solaire, en filière hydrogène, pompe à chaleur, etc.). De nouveaux métiers surgissent: par exemple l’animateur socioculturel qui devient assistant en maîtrise d’ouvrage pour accompagner les habitants lors de la rénovation de leur bâtiment. «Par la formation et l’emploi, il est possible de transformer la culpabilité ambiante en engagement concret, avec l’appui des associations professionnelles, augure Christian Freudiger. Nous devons motiver les jeunes, mais il faut désormais aussi regarder du côté des personnes sans emploi ou en reconversion professionnelle, ou des migrants. » Et vous, où en êtes-vous?

Pratique

Récolter des informations et enrichir sa vision de l’employabilité, connaître les besoins et les évolutions du marché de l’emploi, trouver les outils pour développer sa posture tout au long de la vie? De l’atelier «Le job de vos rêves dans les emplois verts» à la conférence «Les métiers à venir: défis pour la formation et l’employabilité», c’est tout un programme à découvrir.
Infos www.ge.ch/evenement/employabilite-vous-etes-vous
https:/ cite-metiers.ch/
https:/ www.sanu.ch/fr/
https:/ fr.umweltprofis.ch/
https:/ nomadsfoundation.com/
https:/ quiz-metiers-transitionenergetique.ch

SISP/ES/18.11.2022

Votre avis nous intéresse !
Partager cet article

Tremplin JOB

Un nouveau dispositif d’aide à l’insertion professionnelle pour les apprentis de dernière année de formation

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation